Radio Campus Tours – 99.5 FM

Actualités sociales, culturelles et universitaires locales, découvertes musicales, documentaires sonores et ateliers radio.

Cette semaine on aime [14.06.2021]

BaianaSystem – Reza Forte

Titre issu de l’album “OXEAXEEXU”

sorti en mars 2021 chez Maquina De Louco


Aujourd’hui incontournables au Brésil et plus particulièrement dans leur terter de Salvador de Bahia, BaianaSystem se montre hyper actif en cette année 2021 : 2 albums et un EP, rien que ça. Depuis une belle dizaine d’années, le groupe mené par le MC Russo Passapusso, le guitariste Robertinho Barreto et le DJ arrangeur Seco Bass, balance sa mixture singulière de dub/électro/reggae/mangue beat/samba enredo/frevo. Dotés d’une énergie saine et capables de mobiliser des dizaines de milliers de personnes du haut de leur bus sound system, ils scandent l’urgence et produisent une musique qui sort des attendus.

“Reza Forte” (“prie fort”) est issu de l’album “Navio Pirata”. On retrouve dans ce titre la trinité de ce groupe puissant : les références à la spiritualité, le son de cette partie du territoire brésilien (Bahia, Recife, Para, Belem) et une ferveur transcendentale. Un beau bordel quoi.

Zohra – Badala Zamana

Titre issu de la compil “An Eclectic Selection of Music From the Arab World”

à sortir le 06 août chez Habibi Funk


Le 6 août prochain sort le deuxième volet des ”An Eclectic Selection of Music From the Arab World” compilations permettant de découvrir les dernières trouvailles du label Habibi Funk, réentendre Fadoul, Ahmed Malek ou Hamid El Shaeri et autres stars de langues arabes des 70’s et 80’s.

La bombe disco “Badala Zamana” interprétée par Zohra Aissaoui nous prouve que la véritable internationale des années 80 est bien l’internationale disco.

Carl Smith & The Natural Gas Company – Azz a rite

Titre issu de l’album “Burnin’ “

Réédition de 1980, sorti le 28 mai chez BBE Music


C’est parce que le groupe se déplaçait dans une camionnette rouge achetée d’occasion à une compagnie de gaz naturelle de l’Oregon, que l’orchestre de Carl Smith s’est fait appeler “Carl Smith & The Natural Gas Company”.

Orchestre de jazz qui a viré funk durant les années 70’s, l’ensemble musical de Carl Smith enregistre en 1980 l’album “Burnin’ “ dans des conditions assez minables, dans les studios d’un label qui ne les prend pas au sérieux, et l’album finit par tomber dans les oubliettes du groove. Pourtant, Carl Smith & The Natural Gas Company ont mis le feu à tout l’Oregon durant plus d’une décennie avec un jazz virant psyché, façon Mahavishnu Orchestra, et à faire les premières parties de Dave Brubeck ou Buddy Miles.

Le titre “Azz a rite” est construit autour de solos de sax complètement free, en plein dans la vibe psyché du jazz fusion en vogue à la fin des années 70. On se sent l’envie de se vautrer dans la tire de “Jackie Brown” et de sentir le soleil nous griller doucement au rythme des éclairs de génie “funkadéliques” de Carl Smith. Une bouffée funk estivale à consommer sans modération.

Nkom Bivoué – Zeun Ya Yop

titre issu de l’EP “Zeun Ya Yop”

sorti le 12 juin chez Rebel Up


Qu’il est bon de tordre le cou aux idées reçues et de se laisser attraper les oreilles par de l’inattendu! L’électro n’est pas l’apanage des maîtres hollandais, belges, italiens et allemands du genre. Musique cosmique par excellence, il faut croire qu’elle est donc aussi universelle, et constater qu’elle a atterri en pleine Afrique Centrale.

De Yaoundé, au Cameroun, nous arrive cet OVNI électro “Zeun Ya Yop” produit par le DJ Nkom Bivoué. Passionné par l’ufologie, le jeune musicien camerounais s’imagine en habitant de la planète imaginaire “Sirun”, et invite les “Siruniens”, c’est à dire ses auditeurs, à danser.

On sent présente l’influence afrohouse, mais surtout on apprécie les longues boucles rythmiques et l’écho d’une musique qui invite à toutes les réflexions métaphysiques et autres rêveries les nuits d’été, le nez vers les étoiles.