Radio Campus Tours – 99.5 FM

Actualités sociales, culturelles et universitaires locales, découvertes musicales, documentaires sonores et ateliers radio.

[Playlist] Pierre Vassiliu – En Voyages [1977-1983]

Artiste : Pierre Vassiliu

Album : En Voyages [1977-1983]

Label : Born Bad Records

Genre : French Touch 70’s

Bandcamp


Accompagné de sa moustache, de son regard indolent et d’une bonne dose d’espièglerie, Pierre Vassiliu a marqué 1974 avec son tube ”Qui c’est celui là”, francisation du titre de Chico Buarque ”Partido Alto”, un samba roda -subversif à l’époque- narrant les péripéties d’un vagabond optimiste et malicieux.

Ce titre étiqueta son parcours artistique, mais il ne faudrait surtout pas l’y réduire.



La compilation ”En Voyages” sortie chez Born Bad Records nous le démontre remarquablement en exhumant des morceaux sortis entre 1977 et 1983.

Les termes qui le caractériseraient le mieux serait l’altérité et la facétie. Sa période mélangeant yéyé et potacherie ne dura que quelques années. Son dilettantisme, incompatible avec l’industrie musicale, masquait une authentique ouverture sur les musiques africaines, sud-américaines et surtout beaucoup de fantaisie. La dérision fit parti de son univers, lui qui n’a pas voulu poursuivre les apparitions dans la sphère du showbusiness, brushing triomphant, 64 dents immaculées soutenant des costumes mal taillés, des commentaires consensuels et insipides comme des crêpes à la craie.

Pierre Vassiliu fut de ces artistes qui favorisèrent l’irrévérence, quitte à se retrouver en marge, et l’exploration permanente des musiques de leurs époques. Une aventure perpétuelle, non pas dans un souci de porte voix politique ou d’engagement, mais pour le plaisir de parler de ses rencontres, fruits de ses voyages.

Montesquieu -par provocation ce coquin- demandait ”Comment peut on être persan ?”, Rimbaud avançait ”Je est un autre” ; Vassiliu lui, reprenant à sa manière les travaux des philosophes de l’altérité (Levinas, Ricoeur) et leurs réflexions sur les couples soi/autrui, identité/différence, trouva dans la pratique du voyage un moyen de se découvrir soi par la jonction de l’autre. Cette pratique du corps mobile et de la contingence définit la ligne esthétique de son parcours musical.

Dans ce double album ”En voyages” nous suivons les étapes, ses lubies et les lieux où il se fixa (entre autre Sénégal, Brésil, Martinique).

Titres oniriques et humoristiques ; indifférents et poétiques ; subversifs et égocentrés, sur fond de ”world pop” dont l’héritage se situerait aujourd’hui du côté de Bertrand Burgalat, Emile Somin (Forever Pavot), Julien Gasc et tous les musiciens charmés par la french touch de Pierre Vassiliu.

Son clin d’oeil au jazzfunk électrique états-unien des 80’s.