Radio Campus Tours – 99.5 FM

Actualités sociales, culturelles et universitaires locales, découvertes musicales, documentaires sonores et ateliers radio.

LÉVE LÉVE, 16 morceaux pour une compilation des musiques de Sao Tomé et Principe.


Afrique de l’Ouest depuis plusieurs années, Maghreb, Afrique de l’Est, du Sud et même Madagascar plus récemment, on pensait que l’ensemble des territoires musicaux du continent avait été ratissés par les confectionneurs de compilations vouées aux histoires sonores locales nécessitant d’être (re)découvertes. C’était sans compter sur le travail acharné et de longue haleine de DJ Tom B, tourangeau d’adoption depuis quelques temps maintenant.

C’est sur le minuscule archipel de Sao Tomé & Principe (1000 km² pour à peine plus de 200 000 habitants) que ce digger expérimenté, spécialiste des musiques lusophones, s’est focalisé pour le projet Léve Léve (Bongo Joe Records). Une nouvelle preuve du fourmillement musical hautement qualitatif des décennies 70’s et 80’s dans la région. On serait tenté de comparer ces sonorités au semba Angolais ou à la coladeira Capverdienne mais ce serait omettre les touches soukouss, les influences Brésiliennes et Caribéennes qui se fondent parmi tant d’autres pour aboutir sur une musique ayant son identité propre et finalement incomparable à tout autre mouvement existant.

En lançant “Léve Léve” sur les platines, on découvre des morceaux aux grooves imparables où se mêlent une espèce de saudade joyeuse et des cadences ravageuses. Les guitares se multiplient, les claviers décollent, les percussions s’amusent, les voix déroulent et les pistes s’accélèrent. On ne peut retenir son sourire et le déliement de ses hanches à l’écoute des morceaux exhumés de groupes comme Africa Negra, Sangazuza ou encore du fabuleux Pedro Lima. Y sont chantés l’histoire sociale, l’amour, l’indépendance du pays… On a donc affaire ici à une sortie incontournable pour tout amateur de sonorités afro ou toute autre personne qui souhaiterait s’y sensibiliser.

Il s’agit d’une projet “bombesque” dont il serait vraiment dommage de se priver !