Radio Campus Tours – 99.5 FM

Actualités sociales, culturelles et universitaires locales, découvertes musicales, documentaires sonores et ateliers radio.

Ajamaat Sound – 3


Ajamaat Sound nous plonge cette fois dans la culture du Nigéria principalement.
Avec eux, les éwés, minas, yorubas, ibos, efiks, aradas…, ceux nommés les Nagos (à cause du port de départ d’origine), ont fait persister la tradition des tambours batàs dans leurs nouvelles terres d’accueil, au Brésil et à Cuba en particulier.
Ce rythme est important pour son intégration dans les rites de la santeria et du candomble, eux-mêmes , nous le découvrirons plus tard, essentiels à la musique latine d’Amérique et des Caraïbes.
Les rythmes entendus ici sont spécifiques à chaque déités du panthéon des Orishas.
SHANGO nous intéresse spécialement car il est dieu du tonnerre, de la pluie, de l’eclair, du feu et surtout maître du tambour.



La suite de l’émission nous ramène dans l’ancien et très prestigieux empire mandingue.
En casamance du Sénégal avec le rythme de la lutte Diola et le rythme du bougarabou repris ici par le groupe Touré Kunda avec le titre Sol Mal.
Le bougarabou est joué avec plusieurs tam-tams (deux à quatre) qui sont connus pour être les congas africaines avec une polyphonie rythmique fournie.
Au Burkina Faso , Adama Dramé né d’une famille de djélis (griots, conteurs), nous gratifie de son morceau de percussion :Djembefola.
Pour Terminer, un saut dans le temps nous transporte à aujourd’hui via les morceaux reggae de l’artiste et maître percussionniste MAX LÔ et le titre Askan Wé, de JIMMY MONTEIRO avec le titre Indiss et KOTO KAPI avec le titre Falamaah.




 

Télécharger | Ecouter le podcast dans une nouvelle fenêtre