Radio Campus Tours – 99.5 FM

Actualités sociales, culturelles et universitaires locales, découvertes musicales, documentaires sonores et ateliers radio.

Cette semaine on aime [12.04.2021]

Black Ship – Farmer

titre issu de l’album “Beautiful days”

sorti le 9 avril chez Brigante Records


Quand vous êtes passionnés par une musique, au point que sa propre évolution vous questionne, et que vous voudriez même pouvoir remonter le temps pour assister à son émergence que faire?

Suivez les musiciens de Black Ship. Ces derniers ont été cherché en Jamaïque les instruments de la musique urbaine seventies des ghettos de Kingston qui a enchanté leurs oreilles. Ainsi équipés, nos argonautes du reggae roots ont pu composé, longuement et savamment un album qui annonce des jours heureux “beautiful days”. Comme de vrais marins, autant attachés à leur navire qu’aux futures destinations, ils livrent un album où les sonorités sont autant ancrées dans le reggae roots que vers des sonorités qui leur sont propres (clavier, guitare, changement de rythmes).

Le titre “Farmer” est du plus pur style roots et nous rappelle que le reggae est aussi une musique des collines qui entourent Kingston, une musique qu’on écouterait aussi volontiers à bord du vaisseau amiral Black Ship.

Only Drugs – Desert robots

titre issu de l’album “Dance music for that who not dance”

sorti le 12 février chez Green Panorama Records


Only Drugs, collectif aux frontières de l’électro et de la techno basé à Moscou a sorti son deuxième album en février. “Music dance for that who not dance” s’adresse peut-être à celles et ceux pour qui gigoter en rythme relève de l’impossible, en tout cas il chatouille notre imaginaire.

Des sons tordus, mécaniques, robotiques et qui reviennent en écho, des claviers profonds, des sons graves puis aigus… Only Drugs propose une électro parfois dure, mais narrative avec son deuxième album qui installe solidement un décor. On a en prime un clip coloré et au dessin façon “Futurama” pour le titre “Desert robot”.

Et puis allez jeter un oeil au clip “Galaxy noise” , titre issu de leur premier album. Ca sera un beau clin d’oeil à rendre à l’ami Yuri Gagarine, qui aurait aimé survoler la Terre en écoutant Only Drugs dans sa capsule Vostok il y a 60 ans.

Recreation! – Tonight

titre issu de l’EP “20’s FM”

à sortir le 30 avril chez recreation-music


Plutôt que de choisir une case, les Marseillais de Recreation! ont choisi de toutes les cocher: jazz, électro, rap, funk et même rock. Marseille, la Finlande, l’Allemagne, le Sénégal, l’Italie, l’Arménie, autodidacte ou prodiges du conservatoire, le groupe Recreation! a une passion commune: l’impro!

Leur premier EP est inclassable parce que touche-à-tout, et ouvre l’appétit pour écouter davantage de sax’, plus de basses, encore des samples, et ce flow de Talin Maas, la chanteuse, qui donne sa personnalité à l’ensemble.

Tous sapés de blanc, comme une équipe d’ingénieurs aéronautiques, les surdoués de Recreation! s’ajustent les uns les autres et chaque morceau fait la part belle au talent de chacun. Avec “Tonight” on a droit à du rap, du jazz, et des beats langoureux. Recreation! ne siffle pas la fin de cette dernière, mais bien au contraire le début d’un projet musical passionné.

Verbz & Mr Slipz feat. Nelson Dialect – Hope

titre issu de l’album “Radio Waves”

sorti le 13 novembre 2020 chez High Focus Records


L’album “Radio Waves” de Verbz & Mr Slipz, un rappeur et son beatmaker venus d’Angleterre est une narration introspective dans un rap construit sur de longues boucles.

Avec “Hope”, Verbz est rejoint par l’Australien Nelson Dialect et Mr Slipz leur a réservé une instru très boombap, avec en gimmick un sample de KRS One. Pas de doute, le flow est new-yorkais, jusque dans l’accent de Nelson Dialect devenu rimeur du Bronx, tandis que Verbz égraine les rimes avec une facilité déconcertante.

L’atmosphère nocturne du clip sorti le 19 janvier, colle parfaitement aux sonorités de ce titre. On se retrouve dans un Londres qui a des faux airs de “Big Apple” et les bords de la Tamise sont tout autant le terrain de jeu des rappeurs que ceux de l’Hudson River.

Nelson Dialect est le emcee de toutes les bonnes prod’ rap en ce moment, puisqu’on le retrouve aussi mic en main sur “Blue Benz” avec le beatmaker lyonnais Patchworks.