Radio Campus Tours – 99.5 FM

Actualités sociales, culturelles et universitaires locales, découvertes musicales, documentaires sonores et ateliers radio.

[Playlist] Verbz & Mr Slipz – Radio Waves

Artistes: Verbz & Mr Slipz

Album: Radio Waves

Label: High Focus Records

Genre: rap

Facebook

30 ans que les ondes radio new-yorkaises diffusent par delà l’Atlantique un rap boombap aux influences jazzy reconnaissable entre mille. 30 ans donc, qu’une jeunesse biberonnée à ces mêmes ondes a eu le temps de faire sienne cet univers musical dense qui tantôt encense, fustige et dépeint la “Grosse Pomme”, ses gens, ses quartiers, ses rues et ses nuits. Mais New-York est aussi une ville-monde née du relatif déclin de l’autre ville-monde: Londres. Nul doute que les “radio waves” des radios rap new-yorkaises ont su trouver leurs auditeurs dans la capitale britannique, surtout quand on écoute l’album “Radio Waves” du duo londonien Verbz et Mr Slipz.

L’album est dodu (22 titres) mais s’écoute d’une traite, assis sur un canapé dans une atmosphère cotonneuse à l’image du duo sur la pochette de leur album. A moins que l’atmosphère cotonneuse ne soit celle du smog qui s’installe sur Londres certains matins d’hiver. Mr Slipz n’est pas tout à fait londonien, mais originaire de Brighton, là où viennent précisément s’amuser les Londoniens qui fuient la ville pour le bord de mer le weekend. Il s’est associé à un emcee, Verbz, originaire de Croydon, une banlieue populaire et industrielle du Sud de Londres. En 2017, le duo avait sorti un album “Lessons of adolescence” de 10 titres qui laissaient entrevoir de belles promesses. Après l’adolescence vient donc l’âge de la maturité pour un duo qui livre avec “Radio Waves” un album homogène et sans temps mort.

On est tout de suite embarqué dans l’ambiance “live radio” du duo avec de multiples intermèdes façon “appel téléphonique à la radio” où les potes appellent pour passer dédicaces et messages. Les morceaux sont introspectifs et Verbz parle de lui sur les prod jazzy et lo fi de Mr Slipz. Les scratch et phases de sampling donnent une saveur toute East-Coast à l’album, comme sur le titre “Hope” en featuring avec Nelson Dialect où l’on reconnaît KRS One, samplé pour l’occasion. Si la majeure partie de l’album est entourée d’une atmosphère nuageuse, on s’échappe quand-même pour un “weekend blues” un brin acidulé avec la participation de Indira May.

Quand l’album s’achève sur “In my mind”, on a réellement le sentiment d’avoir partagé avec Verbz un ensemble d’émotions et de réflexions procurées par une année 2020 qui questionne. On ne questionne pas en tout cas l’authenticité de cet album où le timbre de voix de Verbz qui n’est pas sans rappeler, parfois, celui de Q-Tip, accompagne l’auditeur amoureux de rap. “Radio Waves” est un album rap d’une grande profondeur, première pierre joliment ciselée de l’oeuvre discographique des deux rappeurs londoniens que l’on suivra avec attention.