Radio Campus Tours – 99.5 FM

Actualités sociales, culturelles et universitaires locales, découvertes musicales, documentaires sonores et ateliers radio.

Grille d’été – Partenariat B-Records

Du live, sinon rien !

Pas de concerts, pas de festivals cet été ? Pas si sûr ! Vous avez pu vivre Terres du son sur nos ondes, nous vous proposons à présent un cycle de concerts, en partenariat avec le label B-Records !

 

“DU LIVE ET RIEN D’AUTRE. C’EST SUR CE PRINCIPE QU’EST NÉ B RECORDS, LABEL DÉDIÉ EXCLUSIVEMENT AU CONCERT.

B RECORDS REVENDIQUE SA CULTURE : CELLE D’UN SPECTACLE VIVANT, CHAUD, INSPIRÉ, ÉLAN D’EXPLORATIONS EXIGEANTES ET DE FRATERNITÉS CRÉATIVES.”


Programmation : rendez-vous le dimanche, 11h


19 juillet : Pujuila Quartet – HYPOCRISIS
Florent Pujuila clarinettes, saxophones
Fabrice Martinez trompette bugle
Bruno Chevillon contrebasse
Eric Champard batterie


26 juillet : Brahms – Intégrale musique de chambre – vol 2

Pierre Fouchenneret violon
Shuichi Okada violon
Lise Berthaud alto
Adrien Boisseau alto
François Salque violoncelle
Yan Levionnois violoncelle


2 aout : Schubert-Ellington – Collection La Belle Saison

Sous les voûtes rondes de l’Abbaye de Noirlac, ont résonné cet automne des mélodies métisses, où on reconnaissait aussi bien la Truite de Schubert que le fameux A Train d’Ellington. Karen Vourc’h, Thomas Savy, Louis Rodde et Guillaume de Chassy se sont plu à naviguer entre les eaux du lied et du standard de jazz pour livrer un projet hors du commun liant deux génies de la mélodie, avec l’intelligence de l’arrangement et la folie de l’improvisation.
Et toujours, caché derrière les vieilles pierres, un micro de B Records pour vous raconter le voyage.

Entre le quintette et le quatuor de Saint-Saëns, il y a toute une vie de compositeur, des joies, des douleurs, des idées, des motifs, la construction d’une existence et d’une esthétique. C’est cette substance éminemment sensible que le Quatuor Girard, une des formations françaises les plus prometteuses du moment, accompagné du jeune pianiste Guillaume Bellom, a voulu saisir dans ce nouveau disque B Records, enregistré dans l’atmosphère douce et feutrée de la Fondation Singer-Polignac.

“Parlez-moi d’amour”! C’est le cri du cœur entonné par le fabuleux Grand Orchestre du Tricot, qui propose une reprise énergique et détonante des grandes chansons de Lucienne Boyer, la grande dame du cabaret d’entre deux-guerres. Dans un jazz tantôt rock, tantôt swing, toujours inventif, le music-hall d’antan renaît en se coulant dans les extases contemporaines, capté au Petit Faucheux par la fine et enthousiaste oreille de B Records.

 

Angela Flahault chant
Éric Amrofel guitare
Quentin Biardeau saxophone
Théo Ceccaldi violon
Valentin Ceccaldi violoncelle
Stéphane Decolly basse
Fidel Fourneyron trombone
Sacha Gillard clarinette
Léo Jassef piano
Matthieu Metzger saxophone
Florian Satche batterie

23 aout : Olivier Greiff – Les Chants de l’âme

L’année 2020 marquera les vingt ans de la disparition d’Olivier Greif, poète sublime de la musique contemporaine, génie dont l’oeuvre a fait l’admiration de ses pairs. Les Chants de l’âme en sont l’étoile singulière, cycle sombre et tortueux, travaillé par ses aspirations mystiques : capté lors du festival Août musical à Deauville il brille dans ce nouveau disque B Records de sa lumière paradoxale, dans la profondeur de la voix de Marie-Laure Garnier et sous les doigts experts de Philippe Hattat, la promesse d’une expérience d’écoute authentique et bouleversante.

 

Marie-Laure Garnier,
Clémentine Decouture soprano
Paco Garcia ténor
Yan Levionnois violoncelle
Philippe Hattat piano


30 aout : Schubert – Ismael Margain

Ismaël Margain, découvert par le grand public au concours Marguerite Long-Thibaud en 2012 et aux Victoires de la musique 2015, est la figure de proue de la prodigieuse nouvelle génération de pianistes français.

Après deux disques à quatre mains avec Guillaume Bellom dédiés à Schubert puis Mozart et unanimement salués par la critique, c’est encore à Schubert qu’il consacre son premier enregistrement en solo, distillant avec maestria les ultimes feux de l’un des plus grands compositeurs romantiques.

FRANZ SCHUBERT
Sonate pour piano n° 21 D. 960
Drei Klavierstücke D. 946


6 septembre : Intégrale Brahms vol 5 – La Belle Saison

Nul crépuscule : les deux sonates op. 120 ont beau être parmi les dernières œuvres que Johannes Brahms a composées, elles résonnent encore de la vigueur et la sensibilité propres au grand Viennois. B Records poursuit avec elles son exceptionnelle intégrale de la musique de chambre, et lui adjoint deux trésors : les Zwei Gesänge, un programme qui vibre tout près des cordes tantôt délicates, tantôt furieuses de la grande altiste Lise Berthaud.