Radio Campus Tours – 99.5 FM

Actualités sociales, culturelles et universitaires locales, découvertes musicales, documentaires sonores et ateliers radio.

Un Tours d’Histoire #4 – Les révoltes urbaines.

Un Tours d’Histoire est une émission proposée et entièrement réalisée par le Département d’Histoire et d’Archéologie de l’Université de Tours.

La quatrième émission d’« Un Tours d’histoire » est consacrée aux protestations sociales et aux révoltes urbaines, dans une perspective d’histoire comparée, de l’Antiquité à l’époque contemporaine.

Révoltes dirigées contre les institutions locales ou centrales, les émeutes urbaines trouvent différents motifs : refus d’une détérioration des conditions d’existence (révoltes antifiscales, émeutes de la faim), protestation contre des faits ou des décisions injustes qui rompent le consensus social ou politique (violence des autorités), volonté profonde de transformer la société.

Pas nécessairement entamées par les strates sociales les plus modestes – la noblesse y prend une part non négligeable aux époques modernes –, et souvent conduites par des groupes organisés (dèmes aux époques byzantines, « gangs » dans l’Angleterre thatchérienne), les émeutes urbaines sont fréquemment interprétées comme des formes primitives de violences, le plus souvent dépolitisées, ce que contestent les participants à la discussion, exemples à l’appui.

L’émission propose donc une réflexion sur le déclenchement et l’organisation des émeutes urbaines, sur les groupes qui les mènent et ce qu’elles révèlent de l’état des systèmes politiques dans lesquels elles éclatent, sur leurs effets enfin sur le pouvoir central – qui a pu vaciller parfois à cause d’elles (Journée des barricades de 1588 à Paris, sédition Nika à Constantinople en 532). Une attention particulière est portée à l’historiographie du phénomène et aux rapports que les historiens entretiennent avec les émeutes dont ils sont les contemporains.   

La discussion sera animée par Sylvain Janniard, maître de conférences en histoire romaine au département d’histoire et d’archéologie, avec, du même département, Florence Alazard, maîtresse de conférences en histoire moderne, Romain Delmas, ATER en histoire contemporaine, doctorant au CeTHiS, et, du département d’Anglais, Monia O’Brien Castro, maîtresse de conférences en langues, littératures et civilisations anglo-saxonnes. L’émission a été enregistrée par Sébastien Dubois, étudiant de Master 1 Recherche au département histoire et archéologie.

 

Télécharger | Ecouter le podcast dans une nouvelle fenêtre

Bibliographie indicative :

Christopher Bouix (éd.), La véritable histoire des Gracques, Paris, Les Belles Lettres, 2012

Charlie Cooper, « Understanding the English Riots of 2011: ‘Mindless Criminality’ or Youth ‘Mekin Histri’ in Austerity Britain? », dans, Youth & Policy, 109, 2012, p. 6-26

Alain Corbin, Jean-Marie Mayeur (dir.), La Barricade, Paris, Publications de la Sorbonne, 1997

Francis Dupuis-Déri, Les Blacks Blocs. La liberté et l’égalité se manifestent, Montréal, Lux Editeur, 2019

Jean-Marc Flambard, « Clodius, les collèges, la plèbe et les esclaves. Recherches sur la politique populaire au milieu duIer siècle », dans MEFRA, 89, 1977, p. 115-156 (https://www.persee.fr/doc/mefr_0223-5102_1977_num_89_1_1098)

Michèle Gaillard, Michel Humm (dir.), « Violence et expression du pouvoir dans l’espace urbain de l’Antiquité au Haut Moyen Âge », dossier d’Histoire Urbaine, 10, 2004, p. 5-140

David Graeber, Comme si nous étions déjà libres, Montréal, Lux Éditeur, 2014

Sylvain Janniard, « Les empereurs chrétiens et l’usage de l’armée pour réprimer les déviances religieuses aux IVe et Ve siècles », dans Sylvain Destephen, Bruno Dumézil, Hervé Inglebert (dir.), Le Prince chrétien de Constantin aux royautés barbares (IVe- VIIIe siècle), Paris, ACHCByz, 2018, p. 399-413

Etienne de La Boétie, Discours de la servitude volontaire, éd. Claude Lefort, Paris, Payot, 2002

Jean Nicolas, La rébellion française. Mouvements populaires et conscience sociale (1661-1789), Paris, Le Seuil, 2002

Monia O’Brien Castro, « ‘‘Living on Road” in Britain: Alien Disease or Moral Panic? », dans Emma Bell, Gilles Christoph (dir.), Labelling the Deviant: Othering and exclusion in Britain from past to present, dans Revue Française de Civilisation Britannique/CERCLES, volume 19, N°1, septembre 2014, p. 121-142 (http://www.cercles.com/rfcb/rfcb19-1/19-1.htm)

Monia O’Brien Castro, « Pandemonium Britain: Interactions Between Formal and Informal Places of Governance in the 1980s », dans Journal of Urban History, n°4, vol. 41, 2015, p. 607-624

Mathieu Rigouste, La domination policière : une violence industrielle, Paris, La Fabrique, 2012

Danielle Tartakowsky, Michel Pigenet (dir.), Histoire des mouvements sociaux en France, Paris, La Découverte, 2014

Gianpaolo Urso, Catilina, le faux populiste, Bordeaux, Ausonius, 2019

Charles Richard Whittaker, « Le pauvre », dans Andrea Giardina (dir.), L’homme romain, Paris, Le Seuil, 1992, p. 349-384

Lesley Wood, Mater la meute. La militarisation de la gestion policière des manifestations, Montréal, Lux Editeur, 2015

Michelle Zancarini-Fournel, Les luttes et les rêves. Une histoire populaire de la France, de 1685 à nos jours, Paris, Zones, 2017Howard Zinn, Désobéissance civile et démocratie, Marseille, Agone, 2010.