Radio Campus Tours – 99.5 FM

Actualités sociales, culturelles et universitaires locales, découvertes musicales, documentaires sonores et ateliers radio.

[Playlist] Danny Brown – uknowhatimsayin¿

Artiste : Danny Brown

Album : Uknowhatimsayin¿

Label : Warp Records

Genre : Hip Hop

Site Officiel


Lorsqu’on est néophyte, les idées peuvent demeurer tenaces. On raisonne par opposition, on analyse par comparaison. C’est ainsi qu’on a encore tendance à dresser la catégorie pop/rock-musique de blancs versus la catégorie hip hop-musique de noirs.


Du côté blanc, on aurait la liberté, l’émancipation, le dégoût du fric et de la corruption du monde, l’esthétique de la violence tournée contre soi, la jeunesse innocente, l’intégrité et la probité ; en somme les valeurs chrétiennes. Après tout Jésus n’était il pas un hippie ? Certes empli de morgue, mais il visait -paraît il- à l’amour total tel un plénipotentiaire de la paix.


Du côté noir, on aurait, la vulgarité, la jouissance autocentrée sans entrave ni retenue, l’individualisme exacerbé, le culte du corps, l’hétéro-agressivité, la quête de gloire, une moralité homéopathique ; au final un antéchrist par lequel le culte de la matière se lie à la pornographie verbale…


Frantz Fanon avait vu juste.


Heureusement, le rappeur de Detroit, Danny Brown, vient aider à déconstruire ce cloisonnement pour mieux le mettre en pièce. Après son chef d’œuvre Atrocity Exhibition (2016), uknowhatimsayin¿, son 5e album, nous présente un antéchrist hilare, hippie en costard jaune. Danny Brown y titube, s’esclaffe, swingue, susurre, s’affranchit, chancelle, jouit, prône l’amour et la rigolade pendant 11 courts morceaux.


Uknowhatimsayin¿ c’est un album concept débordant d’autodérision flirtant avec le stand-up (cf son émission Danny’s House), dans une production incroyable (Q Tip de Tribe Called Quest, Thundercat, JPEGMAFIA), avec des participations de très haut niveau (Obongjayar, JPEGMAFIA, Run The Jewels). On retrouve l’esprit de la blaxploitation, les délires de Parliament, une ambiance de série Z, des références à la consommation de masse (tv, sports US) et aux mass medias.


Uknowhatimsayin¿, traduisible par ”mmh t’vois c’que j’veux dire” est un projet puissant et saisissant, fluide dans son déroulé, aux jeux de mots alambiqués (#GeorgeClinton4life), une production irréelle et tordante avec ses fanfaronnades et cette autodérision joviale, un album condensé, vif, abondamment orné de détails sonores qu’on écoute avec un air béat immédiatement suivi d’une grimace de contentement.


Je suis comme Tiger avec deux larges bandes blanches, trois xanax, une conduite en état d’ébriété dans la voiture de location.