maggot-brain

A Paganistic Form Of Art

Épisode du vendredi 10 novembre 2017

 

Télécharger | Ecouter le podcast dans une nouvelle fenêtre

Une définition de l’oeuvre de COVEN selon sa chanteuse, cofondatrice et seule membre originale du groupe, dans le magazine italien doom/stoner/heavy psych/occult FIRE. Coven, l’un des premiers groupes évoquant l’occultisme et le satanisme (il y a eu Black Widow…et Black Sabbath, entre autres) à la fin des années 60, aurait démarré en 1967. Ils côtoient des groupes (en tournée) comme Alice Cooper, Small Faces, des groupes qui selon Jinx Dawson (chanteuse de Coven) essaient de les dissuader de mettre en avant leur penchant ( surtout Jinx) pour le “côté obscur de la Force” parce que cela pourrait ruiner voire faire avorter leur carrière musicale. Je ne sais pas pour le triumvirat de Newcastle (qui avait quelque part une attitude punk), mais dans le cas de SLAYER c’est avéré. Si vous lisez le magazine ou prozine Snakepit, notamment le dernier numéro paru, Steven Craig (ancien manager de Slayer) dit clairement que parler de satanisme était jusqu’ici (avant le succès de Slayer au final) tabou dans le milieu musical, au sens baser toute sa carrière là-dessus, mais Slayer s’y est quand même mis. Je me demande aussi si les rejets de Morbid Angel par différents labels jusqu’en 1988-89 ne sont pas liés à cela ( la forte imagerie occulte du groupe). On s’est un peu éloignés du sujet qui est COVEN au Fall of Summer, le groupe revient, en tout cas Jinx D. et 5 nouveaux venus. Certains reprochent à la chanteuse d’avoir “perdu” sa voix, pour moi le concert était magnifique, nettement meilleur que celui de Venom (effet découverte?), et du satanisme sans corpse paint, mais pas mal d’extraits de films, une mise en scène intéressante, que demande le peuple? Avec Coven viennent Funkadelic, Love, Jimi Hendrix, The Seeds, Nass El Ghiwane, Rotary Connection…

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Leave a comment