Artiste : Idris Ackamoor & The Pyramids

Album : We Be All Africans

Label : Strut Records

Genre : Afro Jazz

Bandcamp

Issu de la scène jazz du Chicago des 70’s, le saxophoniste Idris Ackamoor crée avec ses camarades de classe, le collectif The Pyramids en 1972 après un séjour en Europe et en Afrique. Confondant culture et politique, ce projet fut l’écho de l’époque où les musiciens afro-américains se rendaient en Afrique pour renouer avec leurs origines ; c’est l’ère des combats pour l’accès aux droits civiques aux USA. Pour Idris Ackamoor et ses Pyramids, théâtre, danse, poésie, politique, freejazz se joignaient allègrement pour donner à voir et à entendre des spectacles haut en couleurs, ressemblant autant à des happenings, qu’à des concerts érudits et ardents.

40 ans plus tard, (et actualité mondiale oblige ?), il revient – même s’il ne s’est jamais vraiment arrêté – avec la sortie de ce coloré et puissant We Be All Africans. L’étiquette afro-jazz de sa musique désigne judicieusement ce regard africain sur le jazz : d’abord le rythme omniprésent, entêtant, hypnotique ; puis, les complaintes de cuivres déclamant une forme de doléance, nous enjoignant à entendre ce continent.

Le quasi septuagénaire nous souffle une brise de jouvence avec cet album qui respire la liberté de Pharoah Sanders, époque Karma ; l’afrobeat des origines ; la folie harmonique de Sun Ra ; en somme, une époque dorée de créativité, enveloppée dans le drapeau de la lutte pour l’accès à l’égalité de traitement. Comme un besoin d’actualité.

En bonus, une entrevue de Mr Ackamoor.

 

 


No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Leave a comment