Artiste : IFA

Album : Ijexà Funk Afrobeat

Genre : Afrobeat

Bandcamp
Originaires de Santo Salvador da Bahia de Todos Santos, ou plus simplement, Salvador de Bahia, Ijexà Funk Afrobeat est l’un des rares groupes d’afrobeat de la ville brésilienne la plus africaine.

Etrange, me direz vous. Pas tant que ça, tant la scène afrobeat brésilienne s’est concentrée du côté de São Paulo avec des groupes comme Bixiga 70 ou Iconili ; et tant Salvador, ville ô combien musicophile, produit sa propre bande sonore fortement connotée par le continent noir, mais dans un souci d’authenticité régionale. Là bas, le candomblé (religion afro-brésilienne) et ses orixas (divinités) sont omniprésents.

Avec ce premier album, IFA arrive à se démarquer de ce qui se passe à São Paulo en affichant clairement une identité bahianaise. Car ici, aucun doute, nous sommes bien en face de l’Afrique. Néanmoins, ce n’est pas un afrobeat fidèle à la tradition de l’homme noir au slip blanc, mais un afrobeat baigné dans le candomblé.

Atmosphère nébuleuse, temporalité étirée laissant de l’espace aux solistes, percussions inspirées, subtiles polyrythmies, guitares précises et claviers discrets, lignes de cuivres incantatoires, voilà l’alchimie qui nous porte vers un territoire à l’histoire douloureuse et métissée. A noter, le dernier morceau de l’album « Contra Golpe », clin d’oeil à la récente destitution douteuse de Dilma Roussef.


No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Leave a comment